Le président et le conseil d’administration vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2020. 

Au cours de l’année écoulée, la Société d’Études a proposé à ses adhérents et au public un riche programme de sept conférences et deux sorties qui ont toutes été très suivies, ainsi qu’une journée d’études au château de Montmaur le 7 septembre dernier. Consacrée aux réfugiés espagnols dans les Hautes-Alpes, cette manifestation, préparée sous la direction de Jean-Pierre Pellegrin et Christine Roux, a marqué la commémoration des 80 ans de la Retirada et a connu un beau succès de participation et d’échanges.

L’édition 2020 sera encore plus fournie avec dix conférences, deux sorties et une journée d’études consacrée cette fois aux paysages haut-alpins organisée sous la direction de Philippe Moustier. L’année 2020 offrira également de nouvelles activités avec des présentations d’ouvrages organisées en collaboration avec la Médiathèque de Gap et quelques mini-sorties conçues autour du patrimoine haut-alpin réservées aux adhérents. La première aura lieu le 31 janvier et vous en serez informés très prochainement. 

Si vous souhaitez soutenir les activités de la Société d’Etudes et participer à ses différentes activités, vous pouvez bien évidemment adhérer en téléchargeant le bulletin d’ Adhésion SEHA 2020. Ou bien en contactant le secrétariat au 04 92 51 76 07 ou par courriel : soc.etudes.ha@sfr.fr

Nous vous rappelons aussi que le bulletin 2019 a paru en décembre. Ce bulletin, le second dans sa nouvelle présentation, reste solidement ancré dans notre tradition d’ouverture de sujets et d’époques : de l’antiquité avec l’article de François Artru sur la voie romaine entre Chorges et Césane, on descend les siècles avec la découverte de Dominique Villars en tant qu’homme de lettre. Une dimension bien souvent méconnue du botaniste haut-alpin, que nous présente Jean-Marc Barfety. Restant parmi les scientifiques, Marie-Claude Paskoff et Anne Tarpent nous font découvrir Vincent Léotaud. père jésuite originaire de la Vallouise et mathématicien. Qui aurait dit que la renommée de ce modeste haut-alpin l’aurait placé, avec Huyghens et Descartes, parmi les réfutateurs de la quadrature du cercle ? Bénédicte de Wailly nous emmène au XVIIIe siècle siècle à la rencontre de Claude-Joseph Rouget, futur Rouget de l’Isle, à une époque où, jeune officier du Génie, il œuvrait aux fortifications de Mont-Dauphin et trompait l’ennui d’une forteresse si isolée en s’essayant à quelques poèmes. Passant au XIXe siècle, Françoise Homand nous ramène dans l’univers des botanistes avec la vie et l’œuvre de Jean-Joseph Lannes, douanier et briançonnais d’origine qui a laissé aux Hautes-Alpes un remarquable herbier, l’un des trois de plus grande valeur en région PACA. Le tourisme de masse que connaît notre époque peut-il être considéré comme un phénomène migratoire ? Anne-Marie Granet-Abisset propose ici une réflexion qui, pour provocatrice qu’elle soit compte tenu des connotations particulières attachées de nos jours à la notion de migration, est pertinente pour nos régions alpines, destinations de choix du tourisme…et de l’immigration.

Les sujets abordés dans les chroniques, sous leur forme plus succincte habituelle, proposent tout d’abord avec l’étude d’Élisabeth Sauze un procès autour d’un bac sur la Durance établi illégalement au XIIIe siècle entre Rousset et La Bréole. Le long texte latin qui suit l’article peut surprendre ; il constitue en fait la publication de la source de cet article. Ce type de publication de transcription d’archives, quoique exceptionnel, entre tout à fait dans les missions de la Société d’Études. La chronique de Jean-Gérard Lapacherie traite du testament, daté de 1630, de Claude Berthelot, marchand d’Abriès, testament présenté comme illustratif des modes de succession dans le Queyras du XVIIe siècle. La chronique de Maurice Lombard retrace ensuite l’histoire du canal d’Ancelle, ancêtre du canal de Gap. Enfin, celle de Louis Gondre évoque à notre mémoire Augustin Jourdan, un haut-alpin Compagnon de la Libération et ancien ambassadeur de France à Varsovie et à Vienne.

Si vous souhaitez acquérir un exemplaire du bulletin 2019, veuillez contacter le secrétariat de la Société d’Etudes. Des exemplaires sont encore disponibles au prix de 25€. 

 

16 Jan 2020

Partager sur :

Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Restez informé ! Inscrivez-vous à notre Newsletter